Accueil Course au large Ocean Globe Race

Que se passe-t-il pendant une nuit en course ?

Comment s’organise l’équipage de Pen Duick VI sur l’Ocean Globe Race ?

Marie Tabarly nous l’explique dans cette vidéo avec de superbes images tournées de nuit.

Marie Tabarly à la table à cartes de Pen Duick VI. Une image contenant Police, logo, Graphique, symbole

Description générée automatiquement

Marie Tabarly à la table à cartes de Pen Duick VI. | ELEMEN’TERRE PROJECT

Voiles et Voiliers. Publié le 12/03/2024 à 09h35

Lire l’édition numérique

VIDÉO. Ocean Globe Race. Comment se passe la navigation de nuit en course à bord de Pen Duick VI ? (ouest-france.fr)

Dernière étape. Le 5 mars dernier, les 13 bateaux se sont élancés de Punta del Este (Uruguay) direction Cowes (Royaume-Uni) pour la quatrième et dernière étape de l’Ocean Globe Race.

Une semaine après son départ, la flotte longe le Brésil et se débat avec l’anticyclone de Sainte-Hélène.

Au Sud-Est de la flotte, Pen Duick VI et son équipage ont pris l’option de s’éloigner des côtes brésiliennes qui pour l’instant ne semble pas payante.

Mais l’Atlantique Sud est complexe et les équipages ne reçoivent que peu de données météo par radio.

Suivre la course en direct : la cartographie

Il reste encore 5 500 milles à parcourir pour Marie Tabarly et son équipage.

En attendant, les quarts s’enchaînent et le rythme sans vague pendant les nuits comme nous le raconte la navigatrice dans cette vidéo où elle décrit l’organisation de nuit.

LIRE AUSSI : Ocean Globe Race. Un équipier de Pen Duick VI tombe à la mer juste après le départ de la 4e étape

LA VIDÉO CI-DESSOUS :

Immersion à bord de Pen Duick VI pour une navigation de nuit ! 🌓 (youtube.com)

Crédit : The Elemen’Terre Project

Ocean Globe Race Marie Tabarly Pen Duick VI