Accueil Course au large Arkéa Ultim Challenge – Brest

Une image contenant texte, Police, capture d’écran, logo

Description générée automatiquement Une image contenant Police, Graphique, logo, texte

Description générée automatiquement

VIDÉO. Arkéa Ultim Challenge. Thomas Coville : « Cette escale en Tasmanie aura été riche » (ouest-france.fr)

Sodebo Ultim 3 a repris la course vendredi 2 février après un arrêt au stand de deux jours à Hobart, en Tasmanie.

Une escale technique nécessaire pour des raisons de sécurité, survenue après l’arrachement d’une partie du balcon et du filet de protection. Avant cette avarie, Thomas Coville pointait en deuxième position, juste derrière Charles Caudrelier.

Voiles et Voiliers Publié le 03/02/2024 à 17h40

Lire l’édition numérique

Cet arrêt aura duré plus de temps que le minimum imposé compte tenu des conditions météo particulièrement agitées avec deux dépressions qui s’étendent sous la Tasmanie et la Nouvelle-Zélande.

« Repartir n’est jamais simple, explique le navigateur dans la vidéo.

C’était une escale incroyable, pas du tout prévue ni envisagée, où il a fallu s’adapter.

On va essayer de retourner dans la compétition. 

C’est ça qui me motive aujourd’hui, de repartir, de retourner en compétition contre les autres, même si pour l’instant, c’est très incertain avec des gros écarts entre les bateaux. »

Et François Duguet, boat captain de Sodebo Ultim 3 d’ajouter : « On a pu réparer tout ce qui n’allait pas à bord.

On a pu en profiter aussi pour en faire un peu plus et remettre le bateau au maximum de son potentiel. 

On essaye de mettre à profit au maximum cette escale contrainte. »

L’Ultim réparé et le marin regonflé s’engagent alors dans la deuxième partie de ce tour du monde.

Au classement de 15 h samedi 3 février, Sodebo Ultim 3 pointait à la 3e place, à plus de 3 000 milles du Maxi Edmond de Rothschild.

(Source : service presse)

Arkéa Ultim Challenge – Brest Thomas Coville Sodebo Ultim Sodebo Ultim