Accueil Course au large Arkéa Ultim Challenge – Brest

En approche de l’archipel des Açores, où il a depuis débuté son escale technique, Charles Caudrelier en a dit plus sur l’avarie survenue sur le bras avant du Maxi Edmond de Rothschild.

Longue de plusieurs mètres, la brèche dans le carbone aurait été occasionnée par un choc avec une vague.

La brèche béante dans le carénage avant tribord du Maxi Edmond de Rothschild, qui aurait été ouverte dans un choc avec une vague, au quatrième jour de course. Une image contenant Police, logo, Graphique, texte

Description générée automatiquement

La brèche béante dans le carénage avant tribord du Maxi Edmond de Rothschild, qui aurait été ouverte dans un choc avec une vague, au quatrième jour de course. | CHARLES CAUDRELIER

Voiles et Voiliers. Modifié le 22/02/2024 à 08h38

Abonnez-vous

VIDÉO. Arkéa Ultim Challenge. Charles Caudrelier montre les dégâts sur le bras avant de son Ultim (ouest-france.fr)

Au ralenti entre les îles, en attendant de pouvoir y faire escale, Charles Caudrelier a levé le voile sur l’une de ses avaries.

À l’image, on découvre une impressionnante brèche de plusieurs mètres, qui balafre le bord d’attaque du carénage, sur le bras avant tribord.

Survenue dès le quatrième jour de course, la coupure a nécessité « de l’ingéniosité » pour pouvoir tenir le filet qui y était attaché et sur lequel le skipper doit marcher pour manœuvre.

La cartographie en direct

LES DÉGÂTS EN VIDÉO :

Les réparations du bras tribord expliquées par Charles Caudrelier (youtube.com)

Comme Charles Caudrelier le rappelait il y a quelques jours lors d’une visio-conférence, cette brèche n’est que le résultat des : « 40 nœuds de vent et 4 mètres de mer » rencontrés à ce moment-là.

Ce qui laisse présager de la suite, si le marin avait poursuivi sa route dans les 8 ou 10 mètres de creux annoncés.

Arkéa Ultim Challenge – Brest Ultim en solitaire