Une image contenant lit, bébé, intérieur, nappe

Description générée automatiquement Une image contenant texte, clipart

Description générée automatiquement Publié le 09/02/2023

Les précautions autour du couchage ont beaucoup réduit l’incidence de la mort subite inattendue du nourrisson [MSIN].

Cependant, il y a encore chaque année 3 000 à 4 000 MSIN aux USA, et 300 à 400 MSIN en France.

On estime qu’une moitié sont des décès par asphyxie aiguë dans le sommeil, l’autre moitié, des décès « inexpliqués ».

La distinction entre les deux types de décès implique l’examen de la scène du décès, une autopsie, une anamnèse.

Le terme de « sudden infant death syndrome » [SIDS] désigne aux USA les MSIN qui restent inexpliquées à l’issue d’une enquête complète.

Le travail de Parks et coll. a eu pour but de déterminer si les précautions autour du couchage étaient aussi efficaces dans les deux types de décès.

Il se compose de deux études cas-témoins comparant l’une, 112 cas de mort subite par asphyxie dans le sommeil (obstruction du nez et de la bouche, etc.) à 448 témoins, l’autre, 300 cas de mort subite inexpliquée (dont des SIDS) à 1 200 témoins.

Les cas sont des nourrissons de 2 à 9 mois nés en 2016-2017 dans sept États des USA, identifiés dans le registre des MSIN des Centers for Disease Control and Prevention [CDC].

Les témoins sont des pseudo-populations de nourrissons appariés sur l’âge, créées à partir de données auto-déclaratives des systèmes de surveillance de la grossesse des CDC.

Environ 55 % des cas sont décédés à l’âge de 2-3 mois.

Les risques de MSIN liés à plusieurs caractéristiques démographiques et à cinq pratiques de couchage déconseillées sont évalués indépendamment dans les deux études.

Les Odds Ratio des pratiques déconseillées sont calculés par comparaison avec les pratiques conseillées : partage de la chambre des parents, mais pas de leur lit ; surface adaptée, sans matériel dessus ; positionnement sur le dos.

Pour lire la suite 🡺JIM.fr – Une réévaluation des facteurs de risque de la mort subite inattendue du nourrisson

Ou m’écrire à 🡺 gacougnolle@gmail.com