Une image contenant Visage humain, personne, Humain, habits

Description générée automatiquement Une image contenant logo, symbole, Police, Graphique

Description générée automatiquement Publié le 20/07/2023

« Quel est le lien entre la psychose induite par une substance et les troubles psychotiques primaires ? » s’interroge l’éditorialiste de l’American Journal of Psychiatry.

Si des troubles psychotiques induits par une substance peuvent évoluer vers une maladie mentale dite primaire, l’étiologie de cette psychose n’est pas toujours liée exclusivement à la consommation de drogue, mais lui est en partie imputable.

L’auteur note que les troubles psychotiques induits par une substance comprennent une constellation de psychoses liées à la consommation de drogue ou représentant des phases prodromiques d’une schizophrénie déclenchées par la consommation de drogue.

Comme la pathologie ne résulte pas uniquement des effets psychogènes des drogues, le traitement de ces troubles psychotiques ne se résume pas à la réduction de leur consommation ou même à l’abstinence mais, précise l’auteur, la prise en charge thérapeutique nécessite une surveillance étroite des patients atteints de troubles psychotiques induits par une substance.

Des groupes plus à risque de développer un trouble psychotique primaire

Outre les interventions visant à la réduction de la toxicomanie, il est donc primordial d’identifier les personnes présentant le risque le plus élevé de conversion vers un trouble psychotique primaire, parmi les sujets atteints de troubles psychotiques induits par une substance.

Pour lire la suite = JIM.fr – Psychose induite par une substance et troubles psychotiques primaires

Ou m’écrire à = gacougnolle@gmail.com