Joël Pitre, Dr | 13 mars 2024

Des essais ont fourni des données concernant la sécurité, le cout et l’efficacité de l’antibiothérapie dans la prise en charge de l’appendicite de l’adulte.

Alors, faut-il opérer les appendicites non compliquées ? Une méta-analyse peut-elle répondre ? 

Si l’appendicectomie fait toujours partie des opérations les plus pratiquées au monde, plusieurs études se sont opposées depuis une trentaine d’années au dogme du traitement chirurgical (TC) systématique dans les appendicites aigües non compliquées (AANC) de l’adulte.

Elles se basent en particulier sur la fréquente efficacité de l’antibiothérapie curative dans les diverticulites coliques.

Les avantages du traitement non chirurgical (TNC) par rapport au TC seraient la réduction des complications et de la convalescence, au prix d’un risque de récidive et d’une augmentation de la durée de séjour hospitalier.

Une équipe de Milan a voulu en avoir le cœur net, en réalisant une méta-analyse des essais randomisés contrôlés ayant comparé TNC et TC dans les AANC de l’adulte et publiées avant décembre 2023 (1).

Une méta-analyse de 8 essais randomisés contrôlés, plus de 3 000 patients

Étaient exclues les études non randomisées, celles ayant inclus des appendicites compliquées et celles comprenant des AANC chez des enfants.

Les critères d’analyse primaires de la méta-analyse étaient le taux de succès primaire sans complication (complications ou récidives pour le TNC ; complications post-opératoires pour le TC) et le taux de succès à 1 an (TNC : échec primaire ou récidive pendant la période de suivi d’un an ; TC : disparition des symptômes après chirurgie).

Pour lire la suite 🡺 JIM.fr – Journal International de Médecine

Ou m’écrire à 🡺 gacougnolle@gmail.com