Une image contenant intérieur

Description générée automatiquement Une image contenant texte, clipart

Description générée automatiquement Publié le 11/02/2023

Paris, le samedi 10 février 2022 – Elle parle bien. De façon posée et presque enjouée, souhaitant manifestement insuffler l’idée que non, le sujet ne relève pas du drame.

Elle a 23 ans et son témoignage publié par le site Konbini a suscité un grand nombre de commentaires.

Artoise raconte en quelques minutes pourquoi elle a choisi de se faire ligaturer les trompes : tout simplement parce qu’elle est convaincue, qu’elle ne voudra jamais être mère.

La pilule contraceptive et le stérilet ne lui convenant pas, elle a opté pour cette solution, afin d’être définitivement « libérée » d’un poids.

Sophisme

La vidéo a suscité cette semaine sur les réseaux sociaux et sur Twitter une avalanche de commentaires.

Parfois haineux et violents : différents messages allaient bien au-delà de la simple circonspection, vis-à-vis d’une démarche aussi « radicale » alors que la vie n’est que rarement ce qu’on pense qu’elle sera à 23 ans.

Le doute domine cependant, en particulier face à cette phrase, dont la symétrie apparente pourrait pourtant cacher un sophisme : « Je préfère regretter de ne pas avoir d’enfant que de regretter d’en avoir ».

Vous avez dit « prosélytisme » ?

Pour lire la suite 🡺JIM.fr – Ligature des trompes : cette intervention qui dérange…

Ou m’écrire à 🡺 gacougnolle@gmail.com