Une image contenant plastique, intérieur, personne, violet

Description générée automatiquement Une image contenant logo, Police, symbole, Graphique

Description générée automatiquement Publié le 06/06/2023

Le phosphate est un anion essentiel dans de nombreux processus physiologiques.

Bien que l’hypophosphatémie soit fréquente, sa prévalence varie considérablement selon sa définition et la population de patients étudiée.

Elle peut se rencontrer dans des contextes cliniques très variés : septicémie, sevrage alcoolique, malnutrition, syndrome de réalimentation, alcalose métabolique ou respiratoire, traumatisme majeur, intervention chirurgicale, carence ou insuffisance en vitamine D, hyperparathyroïdie, médicaments (diurétiques, catécholamines, insuline et glucose), ainsi que lors de l’épuration extra-rénale.

Des résultats contradictoires dans la littérature

Certaines études suggèrent que l’hypophosphatémie serait associée à une augmentation de la durée de séjour hospitalier et en unités de soins critiques (USC), de la durée de la ventilation mécanique et de la mortalité.

D’autres n’ont pas mis en évidence d’association entre hypophosphatémie et mortalité.

De plus, on ignore encore si l’hypophosphatémie est directement associée à une morbi- mortalité accrue chez les patients des USC, ou si elle n’est qu’un marqueur de la gravité de la maladie.

Pour lire la suite = JIM.fr – L’hypophosphatémie pourrait prédire la mortalité des patients en état critique

Ou m’écrire à = gacougnolle@gmail.com