Revue de presse Mediscoop du 01-03-2024

L'exercice physique ; un traitement utile contre la dépression Une image contenant Police, texte, Graphique, logo

Description générée automatiquement

Par Mme Aude Rambaud (Saint-Germain-en-Laye) [Déclaration de liens d’intérêts]

– Date de publication : 1er mars 2024

L’exercice physique ; un traitement utile contre la dépression (mediscoop.net)

Quel est réellement le bénéfice de l’activité physique en cas de dépression ?

Une méta-analyse parue dans le BMJ permet de conclure à une efficacité, même si elle est modérée, quel que soit le niveau de sévérité de la dépression.

La marche, le jogging, le yoga et la musculation ont montré la meilleure efficacité.
L’exercice est un traitement efficace, même modérément, contre la dépression, en particulier la marche ou le jogging, le yoga et la musculation, et en particulier lorsqu’ils sont pratiqués de façon intense.
En outre, l’efficacité a été retrouvée chez des personnes avec ou sans comorbidités et présentant différents niveaux de sévérité de dépression au moment de l’inclusion.

Ces conclusions sont issues d’une méta-analyse incluant les données d’essais randomisés présentant au moins un bras avec exercice physique chez des sujets ayant un diagnostic de dépression.

Au total, 218 études ont été prises en compte avec 495 bras et 14.170 participants.

Par rapport aux sujets témoins recevant des soins habituels ou un placebo, la marche ou le jogging a entrainé une réduction des symptômes dépressifs (-0,62, ; -0,80 à -0,45).

Idem pour le yoga (n −0,55, −0,73 à −0,36), la musculation (−0,49, −0,69 à −0,29), les exercices aérobiques mixtes comme le vélo, natation, danse, etc. (−0,43, −0,61 à −0,24), et le tai chi ou qigong (−0,42, −0,65 à −0,21).
Les effets de l’exercice physique étaient proportionnels à l’intensité de la pratique.

Et la musculation et le yoga ont été les pratiques les mieux acceptées.

Référence : Michael Noetel et al. – Effect of exercise for depression: systematic review and network meta-analysis of randomised controlled trials – BMJ 2024;384:e075847

Retrouvez l’abstract en ligne

===================================================================================

L’activité physique, un plus pour le traitement de la dépression

Une image contenant logo, Police, blanc, Graphique

Description générée automatiquement Dr Roseline Peluchon | 23 février 2024

L’activité physique est parfois recommandée dans le traitement de la dépression, sans directive claire quant aux modalités et à la quantité d’exercice. Une méta-analyse tente d’éclaircir ce point. 

Au cours de la dépression, l’activité physique peut compléter avantageusement le traitement médicamenteux et la psychothérapie.

Au-delà de ses effets sur le moral, elle améliore la santé physique et cognitive.

Plusieurs recommandations internationales la mentionnent, sans toutefois en expliquer clairement les modalités.

Une méta-analyse publiée par le British Medical Journal apporte quelques précisions utiles sur la pratique de l’activité physique dans le cadre de la dépression.

Une méta-analyse en réseau de 218 essais randomisés

En comparaison avec les prises en charge témoin (traitement classique ou médicament placebo), l’activité physique a des effets significatifs sur la dépression, qu’elle soit pratiquée seule ou associée à d’autres modes de prises en charge.

Pour lire la suite 🡺 JIM.fr – Journal International de Médecine

Ou m’écrire à 🡺 gacougnolle@gmail.com