Par Katrine Desautels, La Presse canadienne

Un jeune enfant s'amuse avec une tablette, assit sur un divan. Profession Santé logo 11/03/2024

Parler avec ses enfants peut sembler une activité simple et facile, mais le rythme de vie mouvementée des familles et la présence des écrans dans les foyers compliquent les choses.

Présenter un écran à son jeune enfant est souvent une solution pour les parents, mais ils devraient s’en méfier davantage, selon une nouvelle étude qui a d’abord été publiée dans la revue JAMA Pediatrics.

Le fait d’être devant un écran pour les enfants âgés d’un à trois ans interfère avec les occasions de parler et d’interagir dans leur environnement familial, indique l’étude.

Des preuves bien établies montrent des associations positives entre l’exposition précoce au langage par rapport au développement du langage des enfants, le développement socio-émotionnel, le QI et la fonction cérébrale, souligne l’étude à laquelle 220 familles australiennes ont participé.

Elle met en évidence trois aspects précis du langage qui déclinent en fonction du temps passé devant un écran.

Il s’agit des mots prononcés par un adulte, des verbalisations de l’enfant et de la conversation bidirectionnelle parent-enfant.

Dans le cadre de cette recherche, des enfants âgés d’un à trois ans ont porté un chandail spécial qui enregistrait leurs verbalisations et les mots prononcés par les parents étaient aussi captés.

Les résultats sont clairs.

Pour lire la suite 🡺 Les écrans chez les enfants de 1 à 3 ans nuisent au développement de leur langage | Profession Santé (professionsante.ca)

Ou m’écrire à 🡺 gacougnolle@gmail.com