Par Pippa Wysong

Deux cocktail d'été, roses avec des fruits. Profession Santé logo 06/07/2023

Alors que la consommation d’alcool a mauvaise presse en raison de ses divers effets néfastes sur la santé, des chercheurs suédois ont découvert qu’elle avait un effet positif sur la polyarthrite rhumatoïde (PR).

Des résultats récents publiés dans Arthritis & Rheumatology, issus de l’étude de population EIRA (Epidemiological Investigation of Rheumatoid Arthritis), suggèrent que l’alcool a des effets dose-dépendants sur les symptômes et que les personnes atteintes de PR qui boivent ont une meilleure qualité de vie liée à la santé que celles qui ne boivent pas. De plus, les personnes atteintes de PR qui arrêtent de boire voient leurs symptômes s’aggraver.

Toutefois, l’étude ne formule aucune recommandation concernant la consommation d’alcool.

Les chercheurs n’ont pas répondu aux questions des médias.

Des études antérieures ont démontré que l’alcool possède des propriétés immunomodulatrices dépendantes de la dose et qu’il peut atténuer les réponses inflammatoires innées chez l’homme.

Certaines études montrent qu’il existe une relation inverse entre la consommation d’alcool et le risque de polyarthrite rhumatoïde, tandis que d’autres n’ont trouvé aucun avantage à la consommation d’alcool.

Cette étude a été menée pour comparer les résultats de la PR chez les buveurs et les non-buveurs en suivant les patients de l’EIRA, une étude cas-témoins suédoise basée sur la population.

Pour lire la suite = L’alcool réduit les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde | Profession Santé (professionsante.ca)

Ou m’écrire à = gacougnolle@gmail.com