Accueil Equipement – Entretien électronique embarquée

Article premium, Réservé aux abonnés

Il est enfin arrivé. Après 15 ans de patiente mise au point et de tests, le penon électronique développé par Michel Desjoyeaux sera disponible pour le grand public début 2024.

Ce n’est pas donné (détail des prix ci-dessous), mais avec ce système, on va pouvoir barrer de nuit comme on barre de jour, en optimisant le rendement des voiles de la même façon.

Et pareil pour le réglage des voiles…

Une petite révolution, qui devrait faire gagner quelques centièmes (ou dixièmes ?) de nœuds.

Cette interface intuitive qui reprend tout simplement un schéma des voiles et des penons fonctionne déjà sur l’application Adrena (version 20) et sur les afficheurs haut de gamme Sailmon ; elle sera bientôt disponible sur les afficheurs B & G, Furuno, Garmin, NKE et Raymarine. Une image contenant Police, logo, Graphique, symbole

Description générée automatiquement

Cette interface intuitive qui reprend tout simplement un schéma des voiles et des penons fonctionne déjà sur l’application Adrena (version 20) et sur les afficheurs haut de gamme Sailmon ; elle sera bientôt disponible sur les afficheurs B & G, Furuno, Garmin, NKE et Raymarine. | DR

Sébastien MAINGUET. Publié le 31/05/2023 à 11h59

Abonnez-vous

Équipement. Petite révolution : un penon électronique pour mieux barrer de nuit (ouest-france.fr)

On le sait, le plus important pour faire de la voile, ce n’est pas la girouette, ce sont les penons – ces petits brins de laine qui indiquent si l’on barre correctement, et si les voiles sont bien réglées.

Problème : la nuit, on ne les voit pas. Et c’est alors beaucoup plus difficile de barrer correctement, et de bien régler les voiles.

On peut toujours éclairer les penons de l’intrados, avec une torche, ou même avec un projecteur à poste fixe (quelque part sur la plage avant) qui éclaire en permanence.

Mais au mieux on ne rend ainsi visibles que les penons de l’intrados, or ce sont les penons de l’extrados qui sont les plus importants pour la performance…

Il y a près de 15 ans, Michel Desjoyeaux et son écurie de course au large Mer Agitée se sont attaqués à ce problème en imaginant un génial penon électronique.

Le produit final est désormais au point et il sera commercialisé par la société Trimcontrol Solutions, créée à cet effet, à partir de début 2024.

Ce dispositif apporte un énorme progrès pour tous les régatiers. Il permet de visualiser directement, sur un écran, un schéma des penons, ou de la voile avec ses penons, et de voir dans quelle position ceux-ci se trouvent (au repos, horizontaux si l’écoulement est laminaire, ou instables si l’écoulement est turbulent). Cela fonctionne pour l’instant avec les afficheurs haut de gamme de Sailmon et avec l’application Adrena, et ce capteur d’un genre nouveau sera bientôt compatible aussi avec les afficheurs de B & G, Furuno, Garmin, NKE et Raymarine… sans oublier la future application issue à la fois de Sailgrib et de Weather4D, qui devrait être lancée courant 2024, et qui promet beaucoup… (Jusqu’à présent, pour ces penons électroniques, il fallait se contenter d’une interface plus basique, développée par Adrena, qui permettait simplement de savoir, via les afficheurs, si le penon était au repos, en écoulement laminaire ou en écoulement turbulent.)

Avec la nouvelle appli ad hoc développée par Trimcontrol Solutions, les coureurs au large pourront aussi identifier la voile sur laquelle est fixé le penon (photo et vidéo ci-dessous), ce qui donnera la possibilité d’enregistrer tous les changements de voile, avec les performances de chaque voile, en filtrant les données pertinentes.

« Ça se fera tout seul, explique Michel Desjoyeaux, l’appli reconnaîtra par exemple le moment…

Il vous reste 80% de cet article à lire.

Cet article est réservé aux abonnés

Pour un accès immédiat au magazine et aux articles, abonnez-vous

1€ par semaine
Annulable à tout moment

S’abonner pour lire la suite

Déjà abonné ? 

====================================================================================