Accueil Bateau F18

La neuvième édition du Martinique Cata Raid s’est terminée ce samedi 27 janvier 2024, et elle a tenu ses promesses : des embruns, du vent et une belle bataille remportée en F18 par le duo néerlandais Ad Noordzij et Bastiaan Tentij.

Si les 23 équipages n’ont pas pu faire le tour de l’île à cause d’un vent trop fort, la baie du Robert a été le théâtre d’une semaine de compétition haletante.

Le Martinique Cata Raid s’est couru cette année au point, avec une manche longue distance à un coefficient multiplicateur de 1,5. Une image contenant Police, logo, Graphique, symbole

Description générée automatiquement

Le Martinique Cata Raid s’est couru cette année au point, avec une manche longue distance à un coefficient multiplicateur de 1,5. | PIERRICK CONTIN

G.L.Publié le 28/01/2024 à 12h44

Abonnez-vous

EN IMAGES. Martinique Cata Raid. Victoire des Néerlandais en F18, les plus belles photos de 2024 (ouest-france.fr)

L’édition 2024 du Martinique Cata Raid, support du Championnat du monde F18, s’est courue du dimanche 22 au samedi 27 janvier 2024.

À cause d’un vent trop fort et des grains caractéristiques des alizés, le programme a dû être changé.

Exit le tour de la Martinique par étapes en catamaran de sport (F18 et F16), les 23 équipages en double ont disputé des manches à l’intérieur de la baie de Robert, sauf pour le dernier jour de course, où les concurrents sont partis du club nautique organisateur Wind Force du Robert pour aller jusqu’à l’îlet Loup Garou et revenir.

Le duo néerlandais Ad Noordzij et Bastiaan Tentij (HorseRidingSpain) ont remporté la course en F18.

« C’est notre première fois en Martinique dans cette magnifique Baie du Robert et notre première victoire, a réagi Bastiaan.

On est un peu déçus de ne pas avoir fait le tour de l’île mais on a eu une merveilleuse semaine de compétition avec un niveau très haut, des équipages très proches tout le temps.

Ils nous ont rendu la vie difficile sur l’eau ! Je pense que nous avons fait moins d’erreurs et peut-être été un peu plus chanceux parce qu’on a été épargnés par la casse.

On a aussi su bien gérer nos courses, “lever le pied” quand il le fallait, ne pas prendre de risques inutiles, et pousser fort si nécessaire ! »

Notre plus grand défi, c’était que le bateau puisse tenir.

LIRE AUSSI : Le Martinique Cata Raid 2023 débute dimanche autour de la Martinique

En F16, les vainqueurs sont Yohan Debauque et Barbara Mazoyer.

Ils ont gagné toutes les manches disputées face à Peter Vaes et Charlotte Dekien, sauf celles du dernier jour, ce samedi.

Victimes d’une collision après un refus de tribord vendredi, ils ont dû réparer leur bateau in extremis avant de pouvoir repartir le lendemain. 

« Hier soir, Barbara était à deux doigts d’abandonner. Cette collision, ça a été un peu la goutte d’eau de trop après une semaine très compliquée et éprouvante techniquement », a raconté Yohan.

« Notre plus grand défi, a repris Barbara, c’était que le bateau puisse tenir, mais oui, on est contents, c’était une belle régate. »

LES PHOTOS DU MARTINIQUE CATA RAID 2024 :

Une image contenant plein air, personne, sport, voile

Description générée automatiquement

« Gagner ici, c’est une énorme surprise pour nous », a assuré Ad Noordzij, vainqueur en F18 avec Bastiaan Tentj. « On est venu sans savoir à quoi s’attendre, on pensait faire le Tour de la Martinique. » | PIERRICK CONTIN

Une image contenant voile, plein air, sport, personne

Description générée automatiquement

À l’issue de la première journée, les Nico’s, Nicolas Gillet et Nicolas Poix (Socoveam – Anmizi), ont estimé qu’il y avait « un meilleur niveau que l’an passé avec plusieurs bateaux qui pouvaient être en tête. » Ils ont gagné la dernière journée de compétition et sont arrivés troisièmes au classement général, comme l’année dernière. | PIERRICK CONTIN

Une image contenant voile, voilier, plein air, bateau

Description générée automatiquement

Les régates du troisième jour de course, le 24 janvier, ont dû être annulées. Le vent s’était établi à plus de 25 nœuds. « Très honnêtement, pour la sécurité de tout le monde, la décision de rester à terre est la bienvenue, avaient réagi Patrick et William Carro, en F18. On vient avant tout pour se faire plaisir, pas pour tout casser. » | PIERRICK CONTINV

Une image contenant sport, plein air, voile, voilier

Description générée automatiquement

Le benjamin de la course, Abel Kingue, avait 15 ans et courait pour la première fois en course en F18. « On habite sur un bateau depuis 4 ans et j’ai commencé à naviguer à l’âge de 6 ans dans le club La Nautique de Narbonne, principalement en planche à voile, j’ai fait un peu d’Optimist aussi et tout en compétition : il me faut de l’adrénaline ! », a raconté le garçon tout sourire. | PIERRICK CONTIN

Une image contenant plein air, voile, voilier, mât

Description générée automatiquement

« Plus que les conditions, c’est aussi le niveau qui est très élevé sur cette édition : impossible de lever le pied, ça pousse fort, personne ne se fait de cadeau et les bateaux prennent cher, ont noté Matthieu Marfaing et James Melvin (Cirrus- MM Sailing). C’est compliqué d’être dans la gestion de la course : on tire, à fond, tout le temps ! » | PIERRICK CONTIN

Une image contenant plein air, personne, sport, eau

Description générée automatiquement

Yohan Debauque et Barbara Mazoyer ont remporté la course en F16. « Les vagues étaient assez impressionnantes mais au bout de cinq jours, on est à peu près rodés dans le gros temps », a confié Yohan, qui avait fait le tour de la Martinique en F18 en 2020. Barbara n’avait jamais fait de F16 avant, et le duo naviguait ensemble seulement pour la deuxième fois. Prometteur ! | PIERRICK CONTIN

Une image contenant plein air, eau, sport, bleu vert

Description générée automatiquement

L’édition 2020 du Martinique Cata Raid avait été remportée par Franck Cammas et Mathieu Vandame en F18, face à 35 concurrents. Franck Cammas venait de remporter avec Charles Caudrelier la première édition de la Brest Atlantiques sur le maxi-trimaran Edmond de Rothschild – Gitana 17 ! | PIERRICK CONTIN

Une image contenant plein air, voilier, voile, mât

Description générée automatiquement

Pour les F18, le suspense était au rendez-vous jusqu’au dernier jour de régate, où les concurrents ont enfin pu courir un parcours d’une quinzaine de milles à l’extérieur de la baie de Robert. | PIERRICK CONTIN

Une image contenant plein air, eau, faire du surf, véhicule

Description générée automatiquement

Sept nations étaient représentées sur le Martinique Cata Raid. « Pour la première fois, nous avons pu inviter les vainqueurs du championnat F18 d’Amérique du Nord », s’est félicité Richard Nella, président du club nautique Wind Force du Robert, organisateur de l’épreuve. | PIERRICK CONTIN

Une image contenant plein air, ciel, nuage, nature

Description générée automatiquement

Dans les participants au Martinique Cata Raid, on comptait un duo d’habitués : les frères Boulogne (Manu et Vincent), créateurs et constructeurs du catamaran F18 Cirrus. | PIERRICK CONTINV

Une image contenant plein air, voile, ciel, voilier

Description générée automatiquement

Parmi les nations représentées sur le Martinique Cata Raid, quatre bateaux belges, un équipage finnois et huit de l’arc antillais, dont sept Martiniquais. | PIERRICK CONTIN

Une image contenant plein air, ciel, nuage, sport

Description générée automatiquement

Gurvan Bontemps et Fred Moreau (French Caribbean – Stickerman) ont terminé deuxièmes au classement général en F18. « On a eu quand même pas mal de petits problèmes : barre de liaison tordue, safrans arrachés, une dérive cassée, une amure de spi qui lâche hier… Chacun a eu des déboires, mais finalement avec toutes ces embûches, on est très heureux d’accrocher cette très belle deuxième place ! » | PIERRICK CONTIN

Une image contenant plein air, sport, voile, voilier

Description générée automatiquement

« Notre secret ? C’est peut-être qu’on prend vraiment beaucoup plaisir sur l’eau, sans compter que Bastiaan a un énorme palmarès à son actif, notamment comme vice-champion du monde de F18 ! Même si ça commence à dater, il n’a rien perdu de son talent ! », a assuré Ad Noorozij, vainqueur en F18 avec Tentij Bastiaan. « Une chose est déjà sûre, on reviendra ! » | PIERRICK CONTIN

LE QUATRIÈME JOUR DE COURSE EN VIDÉO :

https://www.facebook.com/watch/windforcerobert/?ref=embed_video

(Source service presse)

F18 Martinique Catamaran de sport