Par Lu-Ann Murdoch

Aîné anxieux Profession Santé logo 02/02/2024

Les premières Lignes directrices canadiennes sur l’évaluation et le traitement de l’anxiété chez les personnes aînées fournissent des recommandations pratiques et fondées sur des données probantes en matière de prévention, d’évaluation, de diagnostic et de traitement 1.

Produites par la Coalition canadienne pour la santé mentale des personnes âgées, elles ont été élaborées par un groupe de travail multidisciplinaire dirigé par la Dre Andrea Iaboni, psychiatre gériatrique et professeure agrégée à l’Université de Toronto et le Dr Sébastien Grenier, psychologue et professeur agrégé à l’Université de Montréal 1,2.

L’anxiété excessive ou prolongée peut avoir un impact négatif sur la qualité de vie et le fonctionnement quotidien des personnes âgées.

Elle peut interférer avec les rapports interpersonnels, le niveau d’activité, l’engagement social et le bien-être.

L’anxiété chez les aînés est également associée à la dépression, aux facteurs de stress liés au vieillissement et aux changements physiologiques tels que les maladies physiques (par exemple, les maladies cardiaques), l’invalidité et le déclin cognitif 1.

Les divergences dans la caractérisation de l’anxiété, l’âgisme et la stigmatisation contribuent à une sous-reconnaissance et à un sous-diagnostic des troubles anxieux chez les aînés.

De plus, ceux-ci sont moins susceptibles de se faire soigner ou d’être orientés vers des soins pour des problèmes de santé mentale 1.

Ces lignes directrices de 36 pages décrivent les facteurs de risque, l’évaluation, le diagnostic et le traitement, y compris les thérapies non pharmacologiques et pharmacologiques.

Elles contiennent 32 recommandations, dont les principales sont résumées ci-dessous 1.

Facteurs de risque

Pour lire la suite 🡺 De nouvelles lignes directrices détaillent l’évaluation et la prise en charge de l’anxiété chez les aînés | Profession Santé (professionsante.ca)

Ou m’écrire à 🡺 gacougnolle@gmail.com