Actualités  –  publiée le 24/02/2024 par Équipe de rédaction Santélog

PNAS

Une contraception masculine réversible et non hormonale ? (Visuel Adobe Stock 638520259) Une image contenant texte, Police, logo, conception

Description générée automatiquement

Une contraception masculine réversible et non hormonale ?

C’est ce que promet cette équipe de pharmacologues et de biologistes du Salk Institute (La Jolla).

Ces travaux, publiés dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine (PNAS) que l’administration orale d’un inhibiteur d’HDAC permet de bloquer la production de spermatozoïdes et la fertilité.

La démonstration est effectuée à ce stade chez la souris, « mais » sans affecter la libido !

Les enquêtes montrent que la plupart des hommes seraient « preneurs » et de très nombreuses équipes de recherche travaillent à une telle contraception masculine, réversible, non hormonale et respectueuse de la libido.

Cependant, la réalité est que pour les hommes les options restent limitées à des préservatifs ou à la vasectomie invasive et définitive.

Les tentatives récentes visant à développer des médicaments bloquant la production, la maturation ou la fécondation des spermatozoïdes ont eu un succès limité, offrant une protection incomplète ou entraînant des effets secondaires graves.

De nouvelles approches en matière de contraception masculine sont donc nécessaires, mais le développement des spermatozoïdes est un processus si complexe, qu’il reste difficile d’identifier les étapes à cibler, de manière sûre et efficace.

Interrompre temporairement la production de spermatozoïdes

L’étude aboutit à une nouvelle méthode décrite comme non hormonale et réversible, permettant d’interrompre la production de spermatozoïdes.

Pour lire la suite 🡺 CONTRACEPTION MASCULINE : Réversible, non hormonale et respectueuse de la libido ? | santé log (santelog.com)

Ou m’écrire à 🡺 gacougnolle@gmail.com