Accueil Course au large Cap Martinique

Deuxièmes en temps réel (derrière Amaury Dumortier et Geoffrey Thiriez), les Rochelais Gérard Quenot et Bertrand Daniels ont remporté ce dimanche à Fort-de-France la deuxième édition de la Cap Martinique en temps compensé, dans la catégorie duo.

Deuxièmes sur la ligne d’arrivée, vainqueurs en temps compensé : Gérard Quenot et Bertrand Daniels ont réalisé une superbe course. Une image contenant Police, logo, Graphique, texte

Description générée automatiquement

Deuxièmes sur la ligne d’arrivée, vainqueurs en temps compensé : Gérard Quenot et Bertrand Daniels ont réalisé une superbe course. | MARC MARSILLON / CAP-MARTINIQUE

Voiles et Voiliers. Publié le 05/05/2024 à 14h26

Abonnez-vous

Cap Martinique. Gérard Quenot et Bertrand Daniels remportent le classement duo en temps compensé (ouest-france.fr)

Les Rochelais Gérard Quenot et Bertrand Daniels ont franchi la ligne d’arrivée de la Cap-Martinique ce dimanche matin à 4h 16 heure locale après 20 jours 19 heures et 16 minutes de course.

Ils arrivent à Fort-de-France plus de 5 heures après Amaury Dumortier et Geoffrey Thiriez mais remportent le classement duo en temps compensé.

Les deux hommes, habitués des transatlantiques, ont su tenir à distance leurs principaux concurrents, les Havrais Noël Racine et Ludovic Sénéchal.

« Noël et Ludovic ont le même bateau que nous donc c’est une vraie référence vitesse.

Ils n’avaient pas tout à fait la même configuration que nous mais ils sont redoutables.

Ce sont de très bons régatiers, on est très contents de les avoir battus.

Cette transat a une saveur particulière, c’est celle de la victoire » ont-ils déclaré.

Alors que le jour pointe sur Fort-de-France, les deux marins portent fièrement le pavillon de l’association OSE qui lutte contre la neurofibromatose.

« Nous leur avions dit que nous étions partis avec l’objectif de gagner. C’est une mission accomplie », ont-ils conclu avant d’aller accueillir leurs concurrents.

Cap Martinique : la cartographie

On a la même vision des choses : on voulait la performance, on voulait la victoire. On a la chance de l’avoir.

Premières réactions des vainqueurs :

Gérard Quenot : « J’ai la chance d’avoir déjà gagné une transat : la Transquadra en 2012.

Après on a couru l’un contre l’autre en 2018. On a fini 3e en 2018 et 3e également lors de la dernière édition.

Et maintenant une victoire sur la Cap-Martinique, ça clôt une jolie série de transats. Bertrand est un performeur.

Un performeur c’est quelqu’un qui n’est jamais content parce qu’il veut toujours que ça aille plus vite donc il est toujours en train de régler.

C’est magnifique de naviguer avec lui parce qu’on s’entend bien.

On a la même vision des choses : on voulait la performance, on voulait la victoire. On a la chance de l’avoir. »

Bertrand Daniels : « Gérard est un puits de science. Il a ce bateau très bien préparé, parfaitement adapté à cette course.

Il connaît l’électronique, la mécanique, Adrena, les fichiers, les routages sur le bout des doigts…

C’est un vrai plaisir de s’appuyer, compter l’un sur l’autre, chacun dans son domaine.

On est bien complémentaires. »

(Source : service presse)

Cap Martinique IRC Course au large