Actualités  –  publiée le 6/06/2023 par Équipe de rédaction Santélog

PNAS

Une image contenant art

Description générée automatiquement Une image contenant texte, Police, logo, conception

Description générée automatiquement

Cette étude des vaisseaux sanguins cérébraux post-AVC, menée par une équipe de la Weill Cornell Medicine (New York), révèle de nouvelles cibles médicamenteuses possibles pour le traitement des accidents vasculaires cérébraux (AVC) : dans la zone lésée du cerveau, ces chercheurs identifient une expression accrue de molécules qui affaiblissent la barrière hémato-encéphalique.

Ces travaux, publiés dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine ouvrent ainsi la voie à de toutes nouvelles options.

Identifiés chez des modèles animaux, ces changements ont été comparés à ceux qui ont pu être documentés chez les patients victimes d’AVC et les chercheurs ont pu cataloguer ainsi des centaines de gènes avec des changements significatifs induits par les AVC, avec une pertinence probable dans les AVC humains.

Enfin, ces changements dans l’activité des gènes dans les petits vaisseaux sanguins affectés du cerveau vont pouvoir être ciblés avec des médicaments existants ou futurs pour atténuer les lésions cérébrales ou améliorer la récupération après l’AVC.

« Ces données améliorent notre compréhension des AVC et désignent des molécules et des voies spécifiques qui peuvent désormais être étudiées en tant que cibles possibles pour de futurs traitements », résume l’un des auteurs principaux, le Dr Teresa Sanchez, professeur de pathologie et chercheur au Laboratoire de recherche vasculaire moléculaire et translationnelle de la Weill Cornell Medicine.

« Il est également bien connu que les maladies vasculaires sont associées et contribuent au dysfonctionnement cognitif et à la démence.

En identifiant ces caractéristiques moléculaires post-AVC, l’étude pourra contribuer aussi à mieux prévenir la démence ».

Pour lire la suite = AVC : Inverser les dommages aux vaisseaux ? | santé log (santelog.com)

Ou m’écrire à = gacougnolle@gmail.com