Actualités  –  publiée le 14/12/2023 par Équipe de rédaction Santélog

NIH

Au fil des recherches se dessine le fameux axe intestin-cerveau soit un lien de mieux en mieux documenté entre le microbiote du tractus gastro-intestinal et la santé cérébrale (Visuel Adobe Stock 313527752) Une image contenant texte, Police, logo, conception

Description générée automatiquement

Au fil des recherches se dessine le fameux axe intestin-cerveau, soit un lien entre le microbiote du tractus gastro-intestinal et la santé cérébrale.

Cette nouvelle recherche, soutenue par les National Institutes of Health (NIH) et menée par une équipe de biologistes de l’Université du Massachusetts-Lowell ajoute à la preuve de cet axe, en identifiant à travers certains micro-organismes, des biomarqueurs prometteurs de la maladie d’Alzheimer et de Parkinson.

Le microbiome pourrait donc receler de précieux indices qui pourraient révolutionner le diagnostic et le traitement de ces maladies neurologiques.

La recherche est menée par Natalia Palacios, professeur agrégé de santé publique à l’UMass Lowell, qui explore ici avec son équipe comment le microbiome intestinal contribue au risque de maladies de Parkinson et d’Alzheimer.

L’objectif étant de parvenir à une détection plus précoce et à de nouveaux traitements pour ces maladies, qui touchent des millions de patients dans le monde, et donc la prévalence ne va faire qu’augmenter, avec le vieillissement des populations.

L’analyse complète du matériel génétique trouvé dans l’intestin de 420 participants à 2 grandes études épidémiologiques constate que :

Pour lire la suite 🡺 ALZHEIMER, PARKINSON : Ces biomarqueurs cachés dans le microbiote | santé log (santelog.com)

Ou m’écrire à 🡺 gacougnolle@gmail.com