Par Thomas Laberge, La Presse canadienne

Sonia Bélanger (Photo PC/Jacques Boissinot) Profession Santé logo 07/02/2024

Sonia Bélanger, ministre responsable des Aînés et ministre déléguée à la Santé. (Photo PC/Jacques Boissinot)

Après avoir affirmé que deux ans pourraient être nécessaires pour que sa nouvelle loi sur l’aide médicale à mourir (AMM) entre en vigueur, le gouvernement du Québec dit maintenant être prêt à aller de l’avant dès l’automne et presse Ottawa de modifier le Code criminel seulement pour la province.

La ministre responsable du dossier, Sonia Bélanger, affirme désormais qu’il y a urgence d’agir, car des personnes attendent et qu’elles sont inquiètes.

Elle ajoute que le délai de deux ans n’a jamais été un objectif.

Mercredi, en point de presse, la ministre a demandé qu’Ottawa fasse une exception pour le Québec dans le Code criminel pour permettre les demandes anticipées d’AMM.

Elle était accompagnée du ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette, et du ministre des Relations canadiennes, Jean-François Roberge.

On affirme qu’il y a de l’ouverture de la part du gouvernement fédéral, mais que les choses ne bougent pas suffisamment rapidement au goût de Québec.

Selon Simon Jolin-Barrette, une modification au Code criminel est nécessaire afin d’éviter…

Pour lire la suite 🡺 Aide médicale à mourir: Québec demande à Ottawa de modifier le Code criminel | Profession Santé (professionsante.ca)

Ou m’écrire à 🡺 gacougnolle@gmail.com