Actualités  –  publiée le 3/02/2024 par Équipe de rédaction Santélog

Neuropsychopharmacology

Les effets de l’adversité commencent in utero (Visuel Adobe Stock 408347608) Une image contenant texte, Police, logo, Graphique

Description générée automatiquement

Les effets de l’adversité commencent in utero, révèle cette équipe de pédopsychiatres de l’Université Columbia, Yale et de l’hôpital pour enfants de Los Angeles.

Ainsi, la discrimination vis-à-vis de la mère pendant la grossesse peut modifier les circuits cérébraux des nourrissons.

Ces conclusions, présentées dans la revue Neuropsychopharmacology, rappellent l’importance de la qualité des interactions sociales, notamment entre professionnels de santé et patients, et en particulier pendant la grossesse, une période critique où la discrimination peut entraîner des effets profonds sur les enfants à naître.

L’auteur principal, Marisa Spann, neuropsychologue clinicienne s’est spécialisée sur les différents types d’expositions prénatales et leurs effets sur le bébé, dont, les infections maternelles, des conditions médicales ou encore des facteurs de stress environnementaux.

Son équipe évalue comment ces expositions peuvent affecter le cerveau et le développement comportemental du fœtus puis du nourrisson.

L’objectif des recherches est d’identifier les facteurs immunitaires, cérébraux et neuropsychologiques précoces qui peuvent augmenter le risque psychiatrique chez l’enfant afin de mettre en œuvre les bonnes interventions pour les enfants exposés.

La discrimination et les préjugés sont douloureux pour la mère et pour son enfant à naître

Les chercheurs suggèrent en effet que ces expériences stressantes ou traumatisantes sont comme « répercutées » de la mère à l’enfant pendant la grossesse, altérant la structure et la puissance des circuits cérébraux des nourrissons.

L’étude a suivi 165 jeunes femmes, pour la plupart de minorités, et analysé les niveaux perçus de discrimination, des efforts d’acculturation, des mesures de stress général, de traumatismes infantiles, de dépression et de statut socio-économique.

L’analyse des IRM des bébés montre que :

Pour lire la suite 🡺 ADVERSITÉ : L’expérience de la mère blesse aussi son bébé | santé log (santelog.com)

Ou m’écrire à 🡺 gacougnolle@gmail.com